mercredi 14 novembre 2007

Le B.I.A. ou le magma interdisciplinaire


La plupart des praticiens du Saguenay (moi inclus) sommes passés par l'Université du Québec à Chicoutimi, dans le programme du Baccalauréat Interdisciplinaire en arts - option théâtre.

Non, ce n'est pas une école de l'acteur... c'est plutôt une école de l'artiste qui le pousse à penser et à créer. Et j'endosse!

Ce qui fait (j'oserais même parler à l'imparfait!) sa force, l'interdisciplinarité - résidu post-moderniste... étincelle inéluctable de l'artiste du XXIème siècle! - est pourtant en train, selon moi, de l'affaiblir grandement.

Car pour entrer de plein pied dans la contemporanéité, tous les cours tendent désormais vers ce concept fourre-tout - magma disciplinaire - qui ne répond plus à aucune attente réelle. Oui, le principe a une grande valeur... mais pas à n'importe quel prix!

Les cours disciplinaires (qui devraient avoir une importance plus grande puisque pour interdisciplinariser des champs artistiques, encore faut-il posséder avec assez de force celui dans lequel nous évoluons) sont de moins en moins nombreux* ... ou de moins en moins clairs: ce qui survit comme tel est noyé sous la masse des étudiants de d'autres concentrations. Il y a comme une étape de perdue dans le cursus universitaire. Il y a une somme de connaissances qui ne se rend plus aux étudiants. Et l'on s'étonne de voir leur intérêt diminuer... ou de voir leur démarche s'emboîteuiser.

Le BIA était (et est encore assurément) fortement novateur à sa création. Mais la qualité de cette formation est aujourd'hui questionnable. Son fonctionnement et ses contrats de performances seraient peut-être à étudier sérieusement... avant qu'il ne sombre dans un magnifique flou artistique! À voir évoluer ce programme, je serais curieux de connaître la vision de ceux qui le dirigent ou l'ont dirigé.


* à l'époque où j'étais étudiant, au programme, en plus des cours qui sont encore dispensés dans l'option théâtre (Techniques de jeu, Théâtre au Québec, Histoire de la mise en scène, Production, Dramaturgie et mise en scène, Écriture dramatique) s'ajoutaient: Analyse de spectacle, Techniques de scène, Lecture en théâtre, Scénographie, Danse-théâtre

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: