vendredi 19 septembre 2008

Famous Puppet Death Scenes

Dans le cadre du Festival International des Arts de la Marionnettes, ManiGanses présente Famous Puppet Death Scenes de The Old Trout Puppet Workshop au Petit Théâtre de l'UQAC, ce soir et demain à 20h30.

Ce spectacle est composé d'une multitude de petites scènes présentant des marionnettes qui subissent les assauts incessants de la Mort... ou des morts. Spectacle funèbre... après tout, nous somme tous entrain de mourir un peu, non?

Suicide, cannibalisme, meurtre, maladie, décapitation, écrapouttissage et autres sorties sont mis en scène sur les modes humoristique, réaliste, absurde, furturiste, poétique. Un ensemble percutant qui libère l'esprit des idées noires qui pourraient s'y glisser.

Une telle succession de tableaux souffre toutefois de faiblesses... dont la lourdeur technique et le manque de clarté (peut-être langue oblige!) de la ligne de ce (long) spectacle... N'empêche que les trouvailles y sont légions: comme ce zoom in illustré par un livre objet; ce naufrage dans une valise; ce papillon suceur agrandi à la loupe. Ce travail dénote un immense souci du détail. Chacun des tableaux tenant à l'intérieur du castelet vaut le détour pour la qualité esthétique... de véritables petits studios de cinéma. Qu'il s'agisse de l'homme-tronc qui pend ses jambes au grand dam de sa famille, de l'enfant perdu dans une ruelle qui révélera une bête, du vieillard qui se fond littéralement au paysage ou de l'homme qui s'envole dans l'espace (le vidéo - avec les défauts de toute captation - ci bas...)... toutes ces séquences marque le professionnalisme (tant comme manipulateurs que comme concepteurs) de ce collectif albertain.

Du grotesque bien maîtrisé: la mort côtoie la vie alors que l'horreur se frotte au rire. Certains ont évoqué, dans les couloirs post-représentation, une familiarité avec l'univers des Monty Python... avec les mécanismes grand-guignolesque (dont je faisais mention dans ce billet)... et d'autres encore, avec les capsules annonçant Teletoon en soirée...

Un spectacle à voir...



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: