lundi 29 décembre 2008

Tremblements de terre théâtral...

Deux nouvelles d'importance sont venues ébranler le monde théâtral mondial en cette fin d'année 2008.

Caricature de Peter Brook trouvée sur ce site.

Il y a, tout d'abord, l'annonce par Peter Brook de son départ prochain de la direction des Bouffes-du-Nord à Paris, véritable institution théâtrale contemporaine. (Vous pouvez lire cet article pour plus de détails.) Importance parce que pour qui souhaite faire des études théâtrales, il y a comme un passage obligé par ce praticien-théoricien qui laissera sa marque avec des titres d'essais comme L'espace vide ou Points de suspension...

Harold Pinter dans La dernière bande de Beckett en 2006
(pièce qui a d'ailleurs été présentée ici, à Jonquière, par la Rubrique,
avec Gabriel Gascon dans le rôle titre)


Par ailleurs, tout récemment, est décédé Harold Pinter, l'un des grands dramaturges (et acteur...anglais) de son époque, récipiendaire du prix Nobel de littérature en 2005. (Voici un article concernant cette nouvelle.) Il y a quelques années, en 2001 ou en 2002, dans le cadre des Séries Cartes Blanches des Têtes Heureuses, Sophie Larouche avait mis en scène L'Amant de cet auteur, avec Éric Laprise et Sonia Desmeules (et moi, qui jouait un laitier!). Dans quelques semaines, Pinter sera, en quelques sortes, de retour sur la scène régionale avec la présention de Le Retour, une production du TNM, dans une mise en scène de Yves Desgagné.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: