samedi 9 mai 2009

D'un Auditorium à l'autre!

Caricature de Mario Lacroix, publiée dans les pages du Quotidien, le mardi 5 mai 2009


Petite semaine avec, comme dossier chaud, la hantise des milieux culturel et municipal, le monstre aux multiples développements: la rénovation de l'Auditorium-Dufour...

Après le pavé (de la sonorisation future!) jeté dans la mare par Jean-Philippe Tremblay et les gens de l'Orchestre Symphonique du Saguenay-Lac-Saint-Jean (voir le billet du 9 avril pour un bref historique...), une importante levée de boucliers remet dans l'actualité le projet d'une nouvelle salle, combattu avec force par le maître de la ville...

Récapitulatif:
Lundi dernier, manifestation des étudiants du Conservatoire de musique devant l'Hôtel de ville... Le maire s'indigne et se sent attaqué et le clame sur toutes les tribunes qu'il trouve.

La suite est tirée du journal Le Quotidien (des 5 dernières éditions de la semaine...):
Mardi, dans la section Vos opinions, ça commence à faire des vagues... alors qu'en page 18, une page plein rapporte les propos du maire suite à la manif (Concerto pour une nouvelles salle - Le maire Jean Tremblay passe une dure soirée au conseil municipal)... Le milieu culturel se mobilise!

Mercredi, Une nouvelle salle au centre-ville - Un sondage défavorise l'option de la rénovation de l'Auditorium-Dufour titre le journal en page 6. 61% des répondants préfèrent une nouvelle salle à la rénovation de l'A.-D.; 92% jugent que les arts et la culture sont très ou assez importants; 76% croient qu'il est pertinent, pour Saguenay, de se doter d'une salle de spectacles majeure... Rénover n'est pas économiser titre un autre article. Monsieur André Salesse, fiscaliste de son état, initiateur du sondage précédent, dévoile un rapport sur les coûts réels d'une nouvelle salle... À la page 8 (car le sujet prend de plus en plus d'ampleur), Jean Tremblay répond: «Je ne fais pas une salle pour les propriétaires de Mercedes»... et poursuit dans un plaidoyer logique, cinglant et quelque peu démagogique... allant jusqu'à affirmer qu'il faille rénover l'A.-D. pour permettre, parce qu'il a entendu des rumeurs, de sauvegarder le Cégep de Chicoutimi ouvert...

Jeudi, en page 6, Martin Boucher (directeur des communications pour les Jeunesses Musicales du Canada) appuie la démarche des étudiants du Conservatoire de musique qui font présentement signer une pétition (déjà plus de 5000 signataires) réclamant la nouvelle salle. Pendant ce temps, Monsieur Tremblay tient son bout: «Nous n'allons quand même pas couper dans le son!» et «Je n'endetterai pas les générations futures avec une nouvelle salle de concert.» Quelques pages plus loin, on apprend que l'Auditorium lié à l'avenir du Cégep de Chicoutimi - «Aucun rapport» dit Ginette Sirois, directrice générale de la maison d'enseignement.

Vendredi, hier, la section Vos Opinions publie trois lettres de citoyens ébahis par toute cette histoire qui pose Trop de questions sans réponses...

Ce matin, Denis Bouchard signe Droit de parole! dans la section Éditorial du journal. Cette longue histoire, cette enflure verbale de la dernière semaine, le côté sombre du Maire... Si tel est le prix à payer pour s'exprimer dans une société démocratique, tolérante et ouverte, plus personne n'osera prendre la parole en public! Enfin, en page 32, Monsieur Robert Hakim entre dans la danse, et promet Un son de qualité... et En attente d'une annonce officielle de Québec - Le temps presse pour respecter l'échancier des travaux, il affirme: «Si on commence vite, on risque de finir près du montant prévu (nda: 10,5 millions de dollars...), mais si c'est reporté à juin 2010 (nda: ou aux calendes grecques!), la facture va monter de 2 millions.»


Cela donne le ton et l'intensité du mouvement qui reprend vraiment de plus belle dans ce gouffre idéologique, financier, verbal et culturel qu'est ce dossier de la salle de spectacles de Saguenay

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: