vendredi 12 mars 2010

L'Assemblée des femmes [Carnet de notes]


Ça y est. Le projet s'enclenche.

Il a été décidé, l'an dernier, que la prochaine production estivale du Théâtre 100 Masques puiserait dans le répertoire antique... dans celui d'Aristophane, pour être plus précis.

Après plusieurs lectures de son oeuvre parvenue jusqu'à nous, mon choix s'est arrêté sur L'Assemblée des femmes, une satyre publique bordélique où le cynisme côtoie le désengagement. Une dégénérescence des moeurs politiques. Et pour améliorer le rythme de ce texte, et pour accentuer certains passages et leur donner une portée comique plus grande, j'ai choisi de retravailler le texte à partir de 4 traductions (échelonnées entre 1844 et 1999) différentes, explorant chacune des répliques pour n'en garder que la meilleure...

Pour allonger le texte et lui donner également un nouveau souffle, j'ai également pris le parti d'y fusionner des extraits d'une autre pièce d'Aristophane, Lysistrata, qui porte, en quelques sortes, sur le même thème, mais avec un point de vue différent.

C'est donc par cette rencontre intime avec le texte, par un plongeon au coeur même du texte que j'entreprends le chantier.

Dans quelques jours, s'adjoindra à moi Émilie Gilbert-Gagnon, conceptrice des costumes... et d'ici trois semaines, toute la distribution pour une première lecture!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: