dimanche 23 mai 2010

L'Assemblée des femmes [Carnet de notes]



Un premier enchaînement hier soir... une surprise de taille au terme (enfin...) de l'exercice!

Tout d'abord, ce passage obligé (tout aussi précoce soit-il) aurait pu être beaucoup plus laborieux et fastidieux alors qu'au contraire, outre les changements de décors qui ne sont pas définis, tout coulait de source avec une surprenante aisance. Ceci étant dit avec d'importants bémols: à un mois et demi avant la première, il reste une somme considérable de travail à accomplir, notamment en ce qui a trait à l'interprétation et à l'affinage de la mise en scène. Toujours est-il que la catastrophe à laquelle nous nous attendions tous ne s'est pas produite.

De belles scènes. De beaux personnages. Des moments forts. Mais aussi des creux abyssaux!

«Normal» pourrait-on dire... Car la surprise vient du fait que ce spectacle dure, pour le moment, quelque deux heures! Enfin... L'enchaînement a débuté à 19h20 pour arrêter (avant la fin) à 21h alors que j'estime qu'il restait au moins 10-15 minutes à faire.

Oui, avec les répétitions à venir, tout sera resserré et le rythme (pourtant pas nécessairement absent hier) sera amélioré. Mais même en comptant sur ce fait, le spectacle gagnera quoi? Dix voire quinze minutes? C'est encore trop long. Trop long pour ce contexte estivale... et trop long aussi pour ce type de pièce où le texte est fort important et fort verbeux!

Non. La mesure qui s'impose est plus drastique: retirer des pans entiers de ce texte. Objectif: avoir un spectacle qui dure une heure et vingt minutes, maximum (plus la dizaine de minutes consacrées au Panégyrique des donateur 2010)! Alléger les échanges en supprimant la redondance (qui ne frappe pas autant à la lecture que lors du filage) et en raccourcissant les tableaux.

Par chance, ce type d'exercice me plaît énormément! Qui plus est, l'équipe est sortie de cet enchaînement plutôt motivée et enthousiaste! Ça augure bien pour la suite! On se relève donc les manches et on prend ce morceau d'Antiquité à bras-le-corps pour se l'approprier complètement!




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: