mardi 7 septembre 2010

Le spectateur [lieux et mécanismes] 2

Photographie de Spencer Tunick prise dans un théâtre de Bruges en mai 2005

Poursuite de mon étude sur le spectateur... Aujourd'hui, je m'arrête quelques instants sur la définition du spectateur que tout bon producteur, metteur en scène, comédien, concepteur et autre artisan du théâtre recherche.

Le bon spectateur ou le réceptif idéal

Le bon spectateur a les acteurs et tous les artisans d'un spectacle à coeur. Pour preuve, il arrive nécessairement à l'heure, pour ne pas dire quelques minutes à l'avance.

Le bon spectateur met son esprit en éveil à la seconde près où son pied pénètre dans le lieu sacré. Il concentre ses attentes, ses besoins, ses désirs sur ce qu'il s'apprête à voir et à entendre, en faisant fi de toutes idées préconçues.

Le bon spectateur consent, par l'achat de son billet, à tout ce qui pourrait lui être demandé en cours de représentation, auquel cas, il participe avec plaisir et abnégation de la gêne.

Le bon spectateur, après avoir profité d'une belle soirée, reste, à la sortie du théâtre, sinon pour féliciter les comédiens... du moins pour les saluer et reconnaître la somme de travail mise en oeuvre.

Demain, le contraire.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: