lundi 25 octobre 2010

Considérations interpersonnelles

On ne le dira jamais assez, le principal matériau du théâtre est constitué de chair, de sang et de sentiments... et c'est la raison pour laquelle cet art - art vivant par excellence s'il en est!- est aussi un art du compromis interpersonnel et de la diplomatie.

Les susceptibilités affleurent parfois; les quiproquos enrayent la dynamique... et la bonne foi ne fait pas nécessairement bon ménage avec les attentes, les désirs et les souhaits qui demeurent plus souvent qu'autrement inassouvis.

Un seul mot, un oubli, une phrase vite dit, un retard et tout à coup, tout semble fragilisé.

Quand on est metteur en scène (ou directeur artistique d'une compagnie ou auteur de billet), le problème -quand il surgit- devient le sien... et dénouer les tensions constitue la principale fonction. Le théâtre se fait en équipe... et cette équipe doit être soudée, fière, dynamique. Le théâtre est un art d'ego et il n'y a qu'un pas pour que l'euphorie se transforme en enfer.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: