mardi 16 novembre 2010

Boules en stock! [Carnet de notes]


Aujourd'hui, longue répétition en deux blocs: le premier, cet après-midi, consacré aux numéros comme tel; le second, ce soir, consacré aux liens.

Mine de rien, ce type de production demande encore plus d'énergie qu'un spectacle plus conventionnel parce que bien qu'il faut donner une forme à l'informe... Les textes sont construits au fur et à mesure du travail, selon l'inspiration du moment et l'apport des comédiens eux-mêmes. Il devient alors très difficile de fixer ceux-ci, de les arrêter pour avoir au moins le loisir d'y réintervenir. Alors que l'improvisation ne devrait, dans ce cas-ci, que fournir de la matière, elle agit souvent comme principal moteur lors des enchaînements. Pour un spectacle qui demande de la précision, de la rigueur, c'est un peu contraignant...

Il faut que les interprètes acquièrent une aisance propre à leur permettre de récupérer tout ce qui se passe tout en ayant une conscience théâtrale hypertrophiée!

La semaine dernière (mardi passé pour être plus précis), nous avons fait un enchaînement brut de tout le spectacle, que les numéros aient été vus ou non. Juste pour nous donner une idée de l'enchaînement de ceux-ci.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: