dimanche 16 janvier 2011

Tac au tac



Un peu dans la même veine que le billet d'hier sur les grands monstres (et parce que je me suis relancé dans la lecture de l'ouvrage -un peu simpliste et anecdotique... mais quand même- cité hier), voici un autre personnage illustre qui ne s'encombre pas de futilités et d'obligations morales.

Il s'agit ici de Lucien Guitry, père de Sacha:

Un comédien qui avait la prétention d'écrire des pièces de théâtre, envoya un manuscrit à Guitry quand celui-ci était directeur de la Renaissance. Le comédien-auteur y avait joint ce mot: «Je vous parie un louis que vous ne lirez pas cette pièce». Lucien Guitry renvoya le manuscrit sans l'avoir déficelé, et, dans l'enveloppe, glissa un mandat d'un louis avec cette réponse: «Vous avez gagné».

Et vlan.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: