mercredi 2 mars 2011

Le développement d'un projet


Comme je l'ai annoncé hier sur Facebook, le Théâtre 100 Masques a reçu une subvention du Ministère de la Famille et des Aînés - plus spécifiquement, du programme Soutien aux initiatives visant le respect des aînés 2010-2011 - pour la mise en place de la phase trois de son projet de Programme pédagogique adapté à une clientèle aînée en résidences, projet qui occupe une grande place dans ses activités depuis quelques années. (Ce programme devrait, dans les mois à venir, se trouver une nouvelle appellation plus pratique et plus dynamique.)

Ce Programme, composé de douze séances d'une heure et demie, se divise en trois volets: mise en éveil (précision, spontanéité, mémorisation), personnage et imagination, création. Une série d'activités mènent ou vers une petite création collective ou vers une petite production traditionnelle. Un projet initial de Sarah Bernard et Jessica B. Pinard qui dormait dans les tiroirs de la compagnie depuis 2007.

Après la mise en forme du Programme (qui a duré presque deux ans), la première phase de sa réalisation, à l'automne 2009, fut de se constituer un groupe test, l'Association des retraités de l'enseignement du Québec (section Chicoutimi), pour valider son accessibilité et sa faisabilité. Une première évaluation a suivi, apportant quelques ajustements à l'ensemble du projet.

La seconde phase (appuyée par l'AREQ, l'AQDR, la FADOQ, la Table de concertation régionale pour les Aînés), financée par une subvention aux projets spéciaux du Conseil des Arts de Saguenay, servait à la mise en place d'un projet pilote qui a permis à l'équipe d'animatrice de cibler trois résidences (le 54, le Manoir Champlain et le Château Dubuc) afin de vérifier l'intérêt de participants pour le Programme et de voir comment celui-ci peut se déployer sur le terrain. Cette phase s'est déroulée principalement l'automne dernier, de septembre à décembre pour aboutir à une révision complète des enjeux et objectifs.

Au même moment où s'enclenchait cette seconde phase, nous avons déposé une demande de subvention au dit programme de Soutien aux initiatives pour le respect des Aînés, celle que nous venons de recevoir.

Cette troisième phase, la plus importante, consiste en deux volets: le premier étant d'étendre le Programme dans une dizaine de résidences dans la région afin de peaufiner notre offre de services; le second étant d'établir un poste semi-permanent (40 semaines de 10 heures) pour établir les contacts nécessaires et trouver le moyen de pérenniser cette offre de services (par des ententes, des subventions, l'établissement d'une grille tarifaire abordable, etc.) tout en le faisant connaître à la grandeur du territoire par une large campagne de promotion basée sur ces 10 résidences participantes (idéalement, 3 au Lac Saint-Jean, 2 à jonquière, 1 à La Baie et 4 à Chicoutimi).


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: