lundi 15 août 2011

Le retour au travail


Ce matin sonne le retour au travail... c'est-à-dire donc le retour au bureau du Théâtre 100 Masques après quelques semaines de repos pour rejoindre mes deux collaboratrices qui y tiennent le fort.

C'est le temps de mettre de l'ordre dans l'ensemble de la compagnie avant que de n'entreprendre les démarches pour les activités automnales qui seront nombreuses: ateliers réguliers et scolaires, ateliers pour les aînés en résidence, mise en lecture pour le Festival des Mets et des mots 2011, production de Noël... et aussi, peut-être, création (enfin, reprise du travail!) pour le projet de voyage français en mars... Autant de projets que de demandes de subventions, de création d'équipes, de rencontres, de recherche de financement.

Mais pour l'instant, le fonctionnement de l'organisme prime. Cette année - et bien qu'il soit déjà stabilisé -, je ne vise rien de moins qu'une augmentation accrue de nos capacités financières en vue d'une véritable professionnalisation... que nous obtenions ou non un soutien public. Une augmentation venue d'ultimes tentatives auprès d'intervenants divers afin de nous donner des conditions décentes et nous permettre d'agir comme il se devrait et d'avoir les moyens de créer dans un cadre de qualité. (Il faut noter qu'ici, je ne parle même pas de conditions normales mais bien décentes...)

À travers tout ceci, il faut aussi trouver de l'air frais, du renouveau, des idées stimulantes pour ne pas que la part de création de la compagnie ne soit plus qu'une routine... J'entreprends là ma cinquième année théatrale (2011-2012) à la tête de la compagnie. Une bonne révision de nos pratiques et productions, une reconfiguration de notre calendrier, un nettoyage en profondeur en vue d'intégrer de nouvelles donnes semblent de mise. Le défi: se développer sans s'éparpiller.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: