vendredi 28 octobre 2011

Un jeu du passé...



J'adore les descriptions romancées des grands acteurs (particulièrement les acteurs français...) du XIXième siècle, de ces monstres du théâtre qui faisaient courir les foules et qui brûlaient la scène si non de leur talent, sûrement de leur ego et de leur prestance acquise par la célébrité.

Hernani au Français - Mounet-Sully se donne à chaque instant cinq ou six xoups de poing à la poitrine et, sentant qu'il n'y a pas le compte, s'en donne encore deux ou trois. Il pousse des cris de phoques, ouvre une bouche de tube digestif, retrousse les narines jusqu'à l'oeil qui est d'un blanc d'oeuf effrayant. On ne l'entend pas, ou bien il hurle, mais il y a, en tout, une cinquantaine de vers qu'il dit comme un dieu.

Celle-ci, concernant Mounet-Sully (qui sacrifie manifestement le rendu du texte à l'effet scénique), est de Jules Renard, dans son journal, en date du 4 décembre 1900. 

Je serais bien curieux de voir ce que donnait des cris de phoque dans une bouche de tube digestif... Ah. Tiens. Coïncidence. Voici un petit vidéo trouvé sur Youtube qui reprendra, en présentant le terrible acteur, la description mentionnée plus haut...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: