dimanche 15 janvier 2012

Au théâtre, cette semaine! (du 15 au 21 janvier 2012)

 
Est revenu le moment de reprendre ces calendriers hebdomadaires des pratiques théâtrales régionales... après une pause pendant laquelle aucune activité publique n'a eu lieu.

Ça reprend doucement, mais sûrement!
 ___________________________________________________

Mercredi - 18 janvier 2012
Salle Lionel-Villeneuve (Rob.), 19h30

Le Théâtre Mic Mac reprend ses activités de lectures publiques. Tout au cours de l'année, diverses équipes présentent des textes québécois contemporains dans une véritable mise en lecture théâtralisée. Un bon moyen de découvrir ce répertoire. Cette fois, c'est au tour du Porc-Épic de David Paquet: Cassandre est belle, drôle et seule. Aujourd’hui, jour de son anniversaire, elle préférerait être belle, drôle et entourée. Commence alors une chasse aux invités – personnel travaillant au dépanneur du coin et autres inconnus croisés par hasard – qui la mènera bien plus loin qu’elle ne le croit. Agréable mélange d’absurde, d’humour noir et de poésie, ce texte est une tragédie festive où les genres comme les gens s’entrechoquent et s’apprivoisent sur le chemin de la solitude, de l’ouverture et de la vulnérabilité, car peut-on toucher sans être piqué?

De merc. à samedi - du 18 au 21 janvier 2012
Salle Murdock (Chic.), 20h

Le Théâtre du Faux Coffre reprend une nouvelle fois le solo de Diogène, Les lectures de Diogène. Pastiche des spectacles-lectures de Fabrice Lucchini, ce solo se construit (pour le plus grand plaisir des spectateurs) autour d'un roman écrit par un jeune Martin Giguère, âgé de 9 ans et des poussières. Dès qu'il est question des Clowns noirs, il vaut mieux réserver soit par Facebook (sur la page de l'événement), soit par téléphone, au 418-698-3000 poste 6561.

___________________________________________________ 

C'est ce qui se passera cette semaine. Il se peut que j'oublie des trucs (ou pire, que j'en ignore l'existence!). Si c'est le cas, il est possible de faire des ajouts via les commentaires.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: