dimanche 8 juillet 2012

Les bulldozers culturels... ou les excroissances médiatiques

Ce matin, dans le Progrès-Dimanche, La Fabuleuse histoire d'un Royaume bénéficie (encore... année après année... même après 25 ans... ) de deux pages complètes d'articles de toutes sortes. Ceux-ci font suite à ceux écrits plus tôt cette semaine dans le Quotidien. Il s'agit, bien sûr, d'un grand spectacle... d'un produit culturel d'envergure... d'un produit d'appel.

Mais la couverture dont il bénéficie (de même que les autres grands spectacles) devient quelque peu indécente quand les productions professionnelles locales sont complètement éclipsées. Les choix médiatiques sont franchement discutables.

C'est pas comme s'il ne se passait rien d'autres... Après, on se demandera pourquoi tant de hargne dans un milieu déjà si sensible...

Décidément, quelque chose cloche: répondre à la demande, à ce qui intéresse les gens ou leur faire découvrir de nouvelles propositions?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: