jeudi 2 août 2012

Le règne de la rature et du crayon à mine


Je suis présentement en écriture. Un long monologue manifeste qui devrait, selon toute vraisemblance, trouver son aboutissement scénique quelque part au printemps 2013... Je dis écriture, mais réécriture serait plus juste. Et plus que réécriture, travail de minutie!

Car si l'ensemble est déjà couché sur papier (sur une quarantaine de pages) depuis mars dernier (un travail entrepris en janvier 2010), j'attaque ce qui est peut-être la partie que je préfère: la révision. Pas tant pour les fautes d'orthographe (que je tente de réduire le plus possible) mais pour les ajustements syntaxiques à la recherche du rythme, les arrangements lexicaux pour la sonorité et la précision de l'idée, l'harmonisation de la langue et la fluidité du phrasé.  Rendre vivante cette parole (parce que le but ultime est d'en être une) tout en alignant chacune des ficelles du texte vers un point de fuite qui lui donnera tout son sens.

Je n'ai pas l'écriture facile... En fait, ce n'est pas vrai. Il serait plus approprié de dire que je n'ai pas l'écriture disciplinée. C'est toujours un travail qui s'étale sur une période toujours trop (pour moi) longue... mais voilà, j'entrevois maintenant une échéance...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: