mardi 2 octobre 2012

«Orphée aux enfers» [Carnet de mise en scène]

Depuis quelques semaines, le scénographe de cette troisième version d'Orphée aux enfers (présenté par la Société d'art lyrique du Royaume), Christian Roberge, planche sur les maquettes pour dégager, à partir de mes demandes, l'esthétique de ce projet.

Peu à peu, dans l'échange de nos nombreux courriels parfois détaillés, parfois brefs, parfois dans une forme interrogative, d'autres fois dans le simple commentaire, se développe un espace scénique de plus en plus concret. Voilà aussi l'avantage de travailler régulièrement avec les mêmes collaborateurs: cette facilité à se faire comprendre, à rapidement se mettre sur la même longueur d'ondes...

À ce stade, il est donc possible de donner, à ceux qui font partie de ce projet, un fort bon aperçu de l'univers théâtral choisi. Un univers parodique... en lien direct avec le ton de la musique et du livret. Un univers sur la scène comme un petit théâtre sur le théâtre. À cet univers se grefferont bientôt l'apport des autres concepteurs.

Dans un tout autre ordre d'idée, j'ai assisté, il y a peut-être deux semaines, à une répétition du choeur de cette opérette (sous la direction de Josée Ouellet). Il y a quelque chose de fort stimulant que d'entendre chanter tous ces hommes et toutes ces femmes ensemble, d'atteindre une certaine harmonie. Et quel plaisir que de rencontrer bientôt les solistes...




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: