samedi 30 mars 2013

Le carnage de la Passion!

Crucifixión con soldado de Fernando Botero

Il est une anecdote pascale qui m'a toujours fait sourire par son invraisemblance et le carnage improbable qu'elle décrit. Je sais que je l'ai déjà publiée sur ce blogue... mais comme je ne la retrouve pas, la revoici (avec une version plus facile à lire juste en dessous!)... tirée du premier tome des Anecdotes dramatiques de Jean Marie Bernard publié en 1742:


La Passion de Jésus Christ fut le premier spectacle qu'on donna en Suède, sous le roi Jean II. L'acteur qui jouait le rôle ordinaire de Longis, voulant feindre de percer avec sa lance le côté du Crucifié, ne se contenta pas d'une seule fiction, mais emporté par la chaleur de l'action, il enfonça réellement le fer de sa lance dans le côté du malheureux qui était sur la croix. Celui-ci tomba mort, et écrasa de son poids l'actrice qui jouait le rôle de Marie. Jean II, indigné de la brutalité de Longis, s'élance sur lui, et lui coupe la tête d'un coup de cimeterre (un grand sabre recourbé). Les spectateurs, qui avaient apprécié Longis plus que le reste des acteurs, se fâchèrent si fort de la sévérité du roi, qu'il se jetèrent sur lui, et sans sortir de la salle, lui tranchèrent la tête.

Il est à noter, toutefois, que le seul Jean II que j'ai retrouvé et qui a régné sur la Suède a été nommé roi en 1497... puis a été déposé en 1501... avant que de mourir en 1513...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: