samedi 4 avril 2020

La mort de la Duse...

Voici (tiré de l'article de M.-E. de Bonneuil, Au pays de la Duse, publié en septembre 1937 dans la Revue des deux mondes) le récit du décès - de la sortie théâtrale! - d'une des grandes tragédiennes, contemporaine (et rivale) de Sarah Bernhardt: Eleonora Duse.


La Duse, c'est une incarnation fascinante du Théâtre, une immense interprète (moins flamboyante, peut-être que sa rivale), dont j'ai parlé à de nombreuses reprises sur ce blogue (les billets se retrouveront en file ici).

En terminant, voici quelques photographies de cette magnifique actrice:



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: