mercredi 1 avril 2020

Une histoire de chaise


De quelle façon mettre en scène? De quelle façon aborder les acteurs? Comment donner une directive, se faire comprendre, inspirer, créer avec le comédien? Bien difficile à dire. C'est pourquoi je trouve bien amusant ce passage (pages 68-69) du bouquin La direction d'acteurs peut-elle s'apprendre? de Jean-François Dusigné, publié en 2015 chez Les Solitaires intempestifs... 

 [...] Imaginons par exemple que le directeur d'acteur veut amener son interprète à se rendre vers une chaise à un moment donné [...]:

a) Demande explicite:
Standard: Va à la chaise.
Aversive: Va à la chaise, bordel!
À topographie aversive: Tu ferais mieux d'aller à la chaise!
Intraverbale: Je veux que tu ''voles'' vers cette chaise comme un papillon.
Promotive: Prends du bois et fabrique une chaise.
Pour l'information: Est-ce qu'il y a une chaise en coulisse?
Standard non vocale: (le directeur effectue un mouvement de la main qui part de l'endroit où l'acteur se trouve jusqu'à la chaise qu'il pointe finalement du doigt).

b) Demande ambiguë:
Ambiguë standard: Il faudrait que tu fasses quelque chose avec cette chaise.
Déguisée: Quelle belle chaise! Ça donne envie d'y aller.

c) Demande adoucie:
Avec formule de politesse: Peux-tu aller à la chaise, s'il te plaît?
Avec élan affirmatif:  Pourrais-tu aller à la chaise?
Aversive subtile: J'ai peur que tu sois en retard pour aller à la chaise. 
Avec ''renforçateur'' conditionné donnant-donnant:  Peux-tu aller à la chaise, mon bon ami?
Adoucie non-standard, pour échapper à l'action de l'acteur venant s'asseoir de lui-même sur la chaise: Le technicien m'a dit qu'on ne te verrait pas si tu t'assieds à la chaise en ce moment donné là!

d) Extension de la demande: 
Textuelle, lisant la didascalie: ''Il va à la chaise.''
Superstitieuse: Que Dieu guide tes pas vers la chaise.
Magique, regardant la représentation depuis la salle et disant à voix basse: Allez! Maintenant! Va à la chaise!

C'est limite caricatural... mais fichtrement vrai! En fait, je me reconnais, me vois et m'entends dans plusieurs de ces descriptions! Ce que ce passage ne raconte pas, ce sont toutes les manières que l'acteur pourra tenter, tous les gestes qu'il posera. Toute la partie échange entre le metteur en scène et l'interprète. La négociation. La recherche dynamique entre ce qui est proposé et ce qui est fait (p.64):

Il y a [...] dans la notion de direction d'acteur un compromis en fonction duquel l'acteur dirige également le directeur vers certains types de sélections et de directives. Autrement dit, la sélection du directeur est une fonction de ce que l'acteur fait, et ce que l'acteur fait est une conséquence donnée à la directive du metteur en scène.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: