samedi 2 mai 2020

Quand le Cowboy solitaire fait du théâtre... encore!


Et oui, le confinement nous fait tomber sur de drôles de choses. Comme cette autre bande dessinée (au récit - ma foi! - plein de rebondissements) de Lucky Luke! Autre parce que j'ai écrit, il y a quelques jours, sur une autre de ses aventures qui se passait aux côtés d'une Sarah Bernhardt en tournée au Far West (ici)!

Dans cet album, Le cavalier blanc, paru en 1975, le justicier et son inséparable cheval croisent la route d'une troupe ambulante, celle de Whittaker Baltimore, rompue aux mélodrames:


Partout où elle passe, la malheur s'abat: pendant chacune des représentations, un vol est perpétré. Lucky Luke se met donc en quête de la vérité et va parcourir, lui aussi, ce coin de pays, sur la piste de ces comédiens, de vieilles granges en saloons. 

D'ailleurs, l'une des tenancières a, pour le théâtre et les gens qui s'y intéressent, bien peu de considération!




C'est donc là un album centré sur le théâtre, son mode de vie, ses conventions, ses illusions... et le cowboy devra aussi reprendre un rôle, à pied levé! Une histoire plutôt amusante, avec une intrigue (simpliste, oui) assez bien construite!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: