mercredi 2 septembre 2020

Théâtre : école du vice

 Le Progrès du Saguenay du 4 novembre 1915, re-publie une opinion de M. Paul Doyon, de L'Action Catholique. Rien de bien nouveau sous le soleil...: la plupart des théâtres et certains livres sont mauvais pour l'âme...




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: