dimanche 27 décembre 2020

La Ristori

 
En Marie Stuart, 1870, photographe inconnu

Elle était l'exacte contemporaine de La Duse (dont elle était aussi compatriote) et de Sarah Bernhardt. Elle a eu d'immenses succès, si l'on en croit ses biographies, en Italie et en France, dans les deux langues. Et elle a fait des tournées américaines... jusqu'à Montréal. Elle s'appelait Adélaïde Ristori... plus connue sous son unique patronyme.

Parcourir les archives numériques de BaNQ, c'est aussi découvrir des grands artistes un peu oubliés!

On disait d'elle qu'elle était une fameuse tragédienne (ici sa biographie wikipédienne).

En Médée, 1880, photographe inconnu

En avril 1867, donc, au détour d'une tournée américaine, la voilà qui débarque au Théâtre Royal (une importante institution de cette seconde moitié du dix-neuvième siècle), à Montréal. Le journal La  Minerve (22 avril 1867) donne des détails intéressants tant sur le répertoire qu'elle trimbale que sur le prix des places:


En Lady Macbeth, 

Sa venue fait sensation et est rapportée dans beaucoup de journaux, comme en témoigne ce petit entrefilet du Journal de Québec (eh non, pas celui de PKP!) du 27 avril 1867:


Mais cette époque ne serait pas la même si d'autres journaux, comme Le Courrier de Saint-Hyacynthe (22 avril 1867), n'y allaient pas de leurs remontrances et de leur fiel:


Pendant quelques jours, d'ailleurs, jusqu'au moins la première semaine de mai 1867, une querelle entre pro-Ristori et anti-Ristori alimentera les colonnes de quelques journaux dont La Minerve (pro) et L'Ordre: Union catholique (anti).

En Queen Elizabeth, 1870

Elle reviendra au Québec au moins une autre fois, en décembre 1884, comme en atteste cette réclame publiée dans La Presse du 11 décembre:


Ce sera sa dernière venue. Elle décèdera à Rome le 9 octobre 1906 et sa mort sera soulignée le lendemain, ici, dans l'édition du journal Le Canada:




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: