vendredi 21 décembre 2007

Bilan 2007


Tant qu'à y être, plongeons aussi dans cette période frénétique des bilans de fin d'année. Pour faire original et officiel, je pose donc ainsi la prémisse de celui-ci: que devrait-on retenir de l'année 2007 sur le plan (extra-)théâtral au Saguenay?

On peut, de prime abord, constater (voir le commentaire du 4 décembre) un foisonnement exceptionnel de productions régionales: 24 spectacles, toutes catégories confondues. Cette brillance en apparence possède aussi pourtant son revers de la médaille... En effet, une désaffection du public (voir les nombreux autres commentaires!) se fait sentir, une baisse parfois drastique des assistances se fait remarquer. Peut-être est-ce dû à un manque de publicité? Peut-être est-ce dû à un problème d'offre et de demandes? Peut-être est-ce aussi autre chose.
Toutefois, il existe une exception notable: le Théâtre du Faux coffre et ses clowns noirs qui sont devenus, de façon encore plus marquée cette année, des portes-paroles puissants dans le milieu culturel. Ils sont partout, attirent et attisent les foules, parlent beaucoup. Leurs spectacles se jouent pratiquement à guichet fermé! Bravo à eux!

Par ailleurs, plusieurs spectacles d'ici ont connu les joies des sorties hors-région: Je ne pensais pas que c'était sucré de la Rubrique (représentations en co-prod. à Sherbrooke), Sonô de Vicky Côté (représentations à Périgueux en France, dans le cadre du Off-festival Mimos), Le Capitaine Fracasse des Têtes Heureuses (représentations dans le cadre de Zones Théâtrales, Ottawa) et Les Amis de Chiffon qui se promènent avec succès dans plusieurs villes du Québec avec leurs spectacles [Le chameau] et Les trois cheveux d'or. Dans le même ordre d'idée, soulignons aussi la présentation de Kiwi de Daniel Danis en Italie (par le collectif de la Chassepinte composé de Guylaine Rivard, Dany Lefrançois et Sara Moisan).

En mai (et en août) le Théâtre 100 Masques a changé de direction générale et artistique. Je remplace désormais Sophie Larouche. Des gestes ont été posés pour une restructuration. Des demandes ont été déposées. Les résultats sont encore à attendre.

Le mois d'août a vu l'arrivée (et c'est à mon avis l'événement régional de l'année) du nouveau professeur titulaire du cheminement théâtre au BIA en remplacement de Rodrigue Villeneuve: Jean-Paul Quéinnec. Ce fait peut paraître anodin et pourtant... Quand on regarde avec lucidité le milieu régional, presque tous ses artistes et artisans qui l'animent sont passés par l'UQAC. La personne ressource de ce cheminement devient par conséquent un véritable phare, un catalyseur important non seulement pour les cohortes d'étudiants qui y passeront, mais aussi pour tout le milieu professionnel qui accueillera ces derniers. Peut-être sommes-nous à un tournant important dans la vision théâtrale d'ici...

En octobre, se sont aussi tenus, et c'est sans conteste l'événement théâtral des 25 dernières années, les Seconds états généraux sur le théâtre. Pour combler l'attente des conclusions et des résultats, lire l'édito de Michel Bélair du Devoir...

Enfin, 2007 a vu surgir deux initiatives à ne pas passer sous silence. Il y tout d'abord la création de SOS Clown, organisme thérapeutique (!) de Josée Gagnon et de ses 4 autres accolytes qui prend de plus en plus d'importance dans le monde hospitalier auprès des malades jeunes et vieux.. Ensuite, il y la naissance d'un monstre qui risque de se déployer un jour très proche: Spectacles Saguenay. Les dés ne sont pas jetés, mais ils brassent avec énergie! Qu'est-ce que c'est? 1 - 2 - 3

Ce sont donc les quelques éléments que je retiens de cette année. Si j'en oublie selon vous, n'hésitez pas à m'en faire part... parce que comme le disait Gaston Baty: «Mais en dehors du théâtre, est-il une vie?»

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: