mercredi 3 septembre 2008

Horizon d'attente versus potentiel événementiel


Deux notions (empruntées) semblables et pourtant...

Prenons, par exemple, le théâtre... Surprise!

L'horizon d'attente (Bernard Stiegler) concerne le spectateur... ce qu'il espère quand il entre au théâtre. Ce qu'il connaît de la pièce, des artistes en scène, de l'affiche, des résumés... C'est, en quelques sortes, le règne des idées préconçues.

Le potentiel événementiel concerne, pour sa part, la scène... le spectacle en lui-même, l'image scénique. À partir de celle-ci, tout un développement est possible, toutes les avenues sont disponibles. C'est la fébrilité du regardeur, ce qui le fascine et le retient. C'est le règne de la maîtrise des praticiens.

Le théâtre, l'art et la vie sont une juste conjugaison de ces deux notions. Et c'est ce qui parfois déçoit, parfois enthousiasme...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: