jeudi 5 février 2009

Le grand malentendu théâtral!

Dessin tiré de l'Univers de Mordan

Une petite boutade - dont j'ignore la source - explique d'une manière fort imagée comment le dialogue théâtral peut être faussé... comment la réception artistique s'avère être une chose d'une étonnante complexité... une communication rompue à chaque étape:

L'auteur rêve d'écrire une pièce... pourtant, il en écrit une autre. Le metteur en scène en met en scène une troisième. Le comédien en joue une quatrième. Les médias en critiquent une cinquième et le public en reçoit finalement une sixième.

Tous font preuve - du moins, c'est souhaitable! - de bonne foi. Malheureusement, la subjectivité peut faire des ravages... et ainsi de suite, dans un théatrocentrifugistisme incontrôlable. C'est ce que l'on appelle (ré-)interprétation!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: