dimanche 12 avril 2009

La semaine théâtrale

En ce jour de Résurrection - plus grand coup de théâtre du christianisme! - voici quelques rendez-vous pour la semaine qui débute:

Mardi - 14 avril 2009
Théâtre Latulipe (Montréal) - 20h

Dans le cadre du Festival Vue sur la relève, Vicky Côté (et sa compagnie, le Théâtre À bout portant) transporte son spectacle Les immondes, présenté ici en mars 2008, dans la métropole.

De jeudi à samedi - du 16 au 18 avril 2009
Salle Lionel-Villeneuve (Roberval), 20h

Troisième série de représentations de la production annuelle du Théâtre Mic Mac, de Serge Boucher, une mise en scène de Christian Ouellet. Voici, ici, ce qu'en dit L'Étoile du Lac dans son édition du 9 avril dernier.

Jeudi - 16 avril 2009
Auditorium d'Alma - 20

L'Auditorium d'Alma présente Les points tournants. (Voir la notice de samedi.)

De vendredi à dimanche - 17 au 19 avril 2009
Collège d'Alma - heures différentes


Près de cinq cents jeunes comédiens sont attendus au Collège d'Alma pour trois jours d'activités, de formations, de représentations dans le cadre du 23ième Festival Intercollégial de Théâtre. En lien, ici, la programmation des spectacles ouverts au public.

Samedi - 18 avril 2009
Salle Pierrette-Gaudreault (Jonquière), 20h

Photographie: Marlène Gélineau-Payette

Le Théâtre La Rubrique présente Les points tournants, une pièce venue de Montréal (Christine Beaulieu, Philippe Cousineau, Jean Marc Dalpé, Maxime Denommée, Steve Laplante, Dominique Quesnel et David Savard). Ce texte, de l'Écossais Stephen Greenhorn, raconte la quête identitaire de deux jeunes qui n'ont jamais quitté leur bled. Après avoir volé la planche de surf d'un petit mafioso totalement fêlé, Alex et Brian prennent la route à bord d'une vieille Lada menaçant constamment de rendre l'âme. Le mafioso les poursuivra sans répit à travers les paysages d'Écosse, où les jeunes feront différentes rencontres, dont celle de Mirren, elle aussi en quête d'un sens à donner à sa vie.

Voilà ce que ça donne... S'il me manque des marques dans mon agenda, faites-le moi savoir.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: