vendredi 12 juin 2009

Constats


Il y a quelques mois je parlais du théâtre saguenéen comme étant quelque chose de cyclique. Après une période de morosité, le dynamisme... après le dynamisme, l'épanouissement... après l'épanouissement, la stagnation... après la stagnation, l'essoufflement... après l'essoufflement, la morosité. L'histoire théâtrale régionale depuis, disons, 40 ans tend à prouver ce mouvement...

Où en sommes-nous présentement? Quel diagnostic poser? Difficile à dire...

Les signaux sont quelque peu préoccupants... Certains partent, d'autres tentent d'émerger. D'un autre côté, depuis quelques années, la relève annuelle est anémique (et parfois nulle). Les grosses cohortes des années 2000-2003 sont passées.

Les circonstances posent problèmes et obligent (peut-être est-ce bénéfique... le temps le dira) les organismes à se restructurer... Le théâtre de tournée à Chicoutimi est, à proprement parlé, éradiqué.

Les enveloppes budgétaires dévolues à la région sont figées... alors que les dépenses augmentent, coût de la vie oblige...

Et le taux de fréquentation dans les salles n'augmentent pas et même, quelques fois, diminue!

Et pourtant, peut-être le théâtre saguenéen ne s'est-il jamais aussi bien porté... du moins me semble-t-il.

Un nouveau souffle surgira immanquablement...


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: