vendredi 3 juillet 2009

Le Médecin malgré lui... [quelques notes]


Il semble que Le Médecin malgré lui ne révèle pas tant le talent d'auteur de Molière mais bien son génie dramatique qui le fait développer une histoire en puisant à différentes sources... en faisant, en quelques sortes, de sa pièce, un collage de scènes plaisantes...

La trame elle-même de cette intrigue (assez simpliste) serait tirée d'un fabliau du XIVième siècle (la date de sa création et son auteur sont inconnus) intitulé Le vilain mire. Par ailleurs, ce canevas se retrouvait déjà dans quelques unes de ses farces antérieures jouées en province et dans les oeuvrettes d'autres troupes dans cette France du XVIIième siècle.

À cela s'ajoute quelques autres scènes:



Le rire de Molière dans le Médecin devrait donc être fort proche du sourire médiéval, de la paillardise de Rabelais, de l'esprit du peuple qui ne cherche que le divertissement!... Le rire provoqué par cette pièce devrait donc porter une longue histoire de plaisirs et de goguenardises.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: