dimanche 19 juillet 2009

Denys Tremblay à la Pulperie


Je me permets une petite incursion dans le domaine des arts moins théâtraux (quoique...) pour aborder un sujet particulier.

J'ai visité, samedi dernier, l'exposition Alias de l'Illustre Inconnu au Roi de L'Anse (exposition temporaire présentée à la Pulperie jusqu'au 11 avril 2010) qui retrace le parcours artistique sans pareil de Denys Tremblay, depuis le début des années 80 alors qu'il avait composé le personnage de l'Illustre Inconnu... jusqu'au début des années 2000 marquant son abdication à titre de Roi de l'Anse... premier monarque municipal démocratiquement élu!

Cette démarche artistique - fascinante! - s'inscrit dans la vie.Une mise en scène du réel. Un really-made selon l'artiste (le réellement fait...) comparativement au ready-made de Duchamp... le déjà fait ou le prêt à faire. L'art devient la vie... la vie devient art. Chaque moment présent est porteur d'une charge artistique... D'ailleurs, ça me rappelle étrangement la définition du théâtre par Meyerhold: le théâtre est un art d'aujourd'hui, de l'heure, de la minute, de la seconde même. Une exposition complète qui pose de nombreuses questions sur la représentation, le symbole, le sens de la vie, etc...

De l'Enterrement des restes décadents de l'art métropolitain aux propos sur la souverainté du Royaume du Saguenay-Lac-Saint-Jean, de la remise de la Région d'honneur au peintre Arthur Villeneuve aux souliers de plomb signifiant la lourdeur administrative, du projet de Saint-Jean-du-millénaire (fresque immense et végétale!) au projet de royauté, du référendum municipal au couronnement... Chacune de ces interventions, préparées avec une minutie et une théâtralité exubérante, frappe l'imaginaire collectif et le tout impressionne...

Vraiment fascinant!
__________________________

Par ailleurs, il faut souligner la nouvelle et magnigique exposition permanente, La main à la pâte, relatant la fondation de la Pulperie, du travail qui s'y faisait, de la syndicalisation naissante... dont les éclairages ont été conçus par nul autre qu'Alexandre Nadeau...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: