mercredi 16 septembre 2009

De la modestie...

J'aime bien l'idée de l'acteur (et du metteur en scène) comme principal élément du théâtre. L'acteur (corps et voix) est le principal médium... le principal émetteur de la théâtralité... son principal porteur. Et, magnifiant l'acteur, c'est magnifier aussi le texte.


Le comédien digne de ce nom ne s'impose pas au texte. Il le sert. Et servilement. Que l'électricien, le musicien et le décorateur soient donc plus humbles encore que ce juste interprète.

[...] Réduire le spectacle à sa plus simple et difficile expression, qui est le jeu scénique ou plus exactement le jeu des acteurs. Et donc, éviter de faire du plateau un carrefour où se rencontrent tous les arts majeurs et mineurs (peinture, architecture, électromanie, musicomanie, machinerie, etc...).

[...] En résumé, éliminer tous les moyens d'expression qui sont extérieurs aux lois pures et spartiates de la scène et réduire le spectacle à l'expression du corps et de l'âme de l'acteur.

(Jean Vilar)

Voilà une belle façon de décrire ce vide radical prôné par plusieurs...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: