mardi 15 septembre 2009

Doc...

Mes études doctorales sont désormais enclenchées.

Le séminaire se passe bien et montre tout l'ampleur de la tâche qui m'attend en plus de poser une multitude de questions afin de bien me faire cerner le sujet, sa problématique, ses enjeux, ses forces, ses faiblesses... à un point tel qu'il est parfois un peu confondant de s'y retrouver. C'est alors que je me rappelle avec force cette citation de Cocteau (qui déjà ouvrait mon essai à la Maîtrise): Il faut d'abord avoir le droit de se nouer pour savoir ensuite se dénouer. Il me faut préciser que c'est tout de même assez grisant...

Grisant... Pourtant rien n'empêche que ce soit intense et ardu.

Le seul véritable hic, pour le moment, est le fait de ne pas avoir (et de ne pas trouver!) encore de directeur de recherche. Par conséquent, j'ai un peu l'impression de voguer à l'aveugle et dans l'institution qu'est l'Université Laval, et dans un parcours académique qui, bien que je l'aie choisi, n'en demeure pas moins monumental.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: