mercredi 27 janvier 2010

L'«anthropologie théâtrale»...

Eugenio Barba (photographie: Piotr Topperzer)

Eugenio Barba, metteur en scène italien, a créé un nouveau domaine de recherche, l'anthropologie théâtrale qui peut se définir, selon ses propres mots (rapportés dans l'ouvrage de Josette Féral, Mise en scène et jeu de l'acteur - Le corps en scène), comme suit:

La matière première du théâtre n'est pas l'acteur, l'espace, le texte, mais la tension, le regard, l'écoute, la pensée du spectateur. Le théâtre est l'art du spectateur. À l'instar de ce poète au sens particulièrement aiguisé dont parlait Baudelaire, tout spectateur, parfois même à son insu, regarde tantôt par le petit bout, tantôt par le gros bout d'une lorgnette imaginaire. Il observe l'ensemble à distance, puis il est attiré par un détail. L'anthropologie théâtrale identifie les principes que l'acteur doit mettre en oeuvre pour permettre cette danse des sens et de l'esprit du spectateur. L'acteur se doit de connaître de tels principes et d'explorer inlassablement leurs possibilités pratiques. C'est en cela que consiste son métier. Par la suite, il devra décider comment, et pour quelle finalité, il utilisera cette danse. C'est en cela que consiste son éthique. L'anthropologie théâtrale ne donne aucun conseil d'ordre éthique, elle en est la prémisse.

Cette entrée en matière est dense (et un peu hermétique, je l'avoue!)... mais donne, du théâtre, une perspective intéressante qui peut ouvrir sur de belles réalisations. J'aime beaucoup les écrits de ce praticien (notamment lorsqu'il élabore ses conceptions de la formation et de l'entraînement de l'acteur) et j'y reviendra sûrement....

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: