lundi 22 mars 2010

La Défonce [Carnet de notes]

Scénographie avant la mise en place de l'éclairage
Photographie: Dario Larouche (c'est donc dire moi!)

Fin de semaine intensive (comme toutes les autres, d'ailleurs!)... et avant-dernière rencontre de travail avant la première qui approche à grands pas. Une fin de semaine chargée en objectifs et en dossiers à régler, et pourtant, tout a bien été... alors que nous avons maintenu, au cours des trois jours, une large avance sur notre horaire.

Vendredi soir, après avoir décroché et fait un inventaire du matériel disponible (et après avoir vu la salle qui se pare de ses nouveaux atours!), Alexandre Nadeau m'a présenté sa conception d'éclairages tout en faisant un accrochage rapide. Aidé du jeune Émile Langlais (qui sera le régisseur tout au cours des représentations), il a même réussi à faire tout le filage des lampes (d'où l'avance du week-end).

Samedi matin de bonne heure, pendant que je discutais costumes et maquillages dans les coulisses, l'équipe lumineuse terminait le branchement et très tôt encore nous nous sommes lancés dans le focus des appareils. Ce fut le moment de prises de décisions, notamment en ce qui a trait à la couleur... et à l'utilisation de LED dans le concept.

Samedi, en milieu d'après-midi, accompagnés d'une partie de la distribution, nous avons réglé l'intensité des différents tableaux (pour obtenir, au total, 24 cues d'éclairages!). Dès le départ, nous avons privilégié l'ambiance, l'atmosphère à la fonction utilitaire de la lumière, ce qui donne un spectacle sombre, parfois glauque, parfois blafard... Rapidement aussi (enfin, avant même d'entrer dans la salle), il a été résolu de ne pas s'attarder sur les panneaux, de ne pas les mettre en valeur par l'éclairage mais de les laisser s'intégrer naturellement dans les faisceaux. Et je crois encore que ce fut un bon choix. Quant aux LEDS, il s'est avéré très difficile, voire même impossible de les utiliser... Pas encore...

Dimanche matin, c'était le test ultime. Les comédiens ont fait un enchaînement dans l'espace afin de placer, dans le jeu, en temps réel, les différents changements d'éclairages. Nous voulions également placer les effets sonores préparés durant la semaine (voir ici), mais la trame sonore continue ne fonctionnait pas... c'est-à-dire que lors du transfert de l'ordi vers le CD, un grichement incessant est apparu. Ce n'est que partie remise.

Pour terminer la journée (et la fin de semaine), nous avons consacré l'après-midi à un enchaînement sans arrêts. Ce fut un enchaînement convaincant. Du bon travail de la part des comédiens, des concepteurs. J'ai bien hâte de voir la réception de cette production!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: