samedi 22 mai 2010

L'abysse de la page blanche

Après avoir arrêté d'écrire des dialogues de théâtre depuis quelques années, il m'est difficile de retrouver un élan dramatique alors que je suis attelé à une telle tâche!... Je suis rouillé et de l'imagination et de la rhétorique!!! Je peine à retrouver le rythme et la respiration de la phrase, l'image du verbe, la sonorité du mot. Et dire que c'est, pour certain, comme la bicyclette...!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: