vendredi 28 mai 2010

Pour une salle de spectacle

Les derniers jours furent assez fertiles en échanges de toutes sortes concernant la salle de spectacle de Saguenay: des chiffres et des chiffres; des études insatisfaisantes et d'autres études qui étudient ces études; une consultation biaisée; des menaces à peines voilées; des publicités honteuses parce que dégoulinantes de mauvaise foi et de démagogie... Et dernier volet en date de cette saga débilitante qu'est devenu ce qui aurait dû être un projet stimulant: l'entrée en scène du Cégep de Chicoutimi, bien décidé à se battre âprement pour conserver ses acquis.

Un projet pleinement justifié dit Madame Sirois, la directrice générale du Cégep. Que l'Auditorium soit rénové? Assurément. Que cette bâtisse patrimoniale soit conservée? Je le crois aussi. Mais le garder comme site de diffusion majeure? Que le Cégep investisse afin de protéger on espace et de lui garder un rôle culturel de premier plan? Qui, dans sa position, ne tenterait pas le coup? Son principal argument à de quoi surprendre: pourquoi vouloir d'une salle neuve alors que l'Auditorium sera, de l'intérieur, bien sûr, complètement jeté à terre et reconstruit à neuf...! Une rénovation?

Malgré tout, je suis encore personnellement en faveur de la construction d'une nouvelle salle à Saguenay. Pourquoi faire du neuf avec du vieux? Une position culturelle qui va de soi pour un avenir à la mesure de la Ville. Une vision inspirante pour les organismes artistiques en place et ceux à venir, pour les artistes établis et ceux de la relève. Un investissement (qu'il soit de 10, 15, 25 ou 40 millions!) culturel normal pour une ville normale. Un véritable élan. N'en déplaise à Madame Sirois, la seule qui a tout à perdre.

Une nouvelle salle serait une preuve ô combien marquant que la culture saguenéenne existe bel et bien, au-delà d'un titre factice (celui de capitale culturelle qui, malgré toute ma bonne foi et le respect que j'ai pour ceux qui s'en occupe, n'arrive toujours pas à me convaincre).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: