mercredi 9 juin 2010

Credo


(источники: Смирнов-Несвицкий Ю. А. Евгений Вахтангов.
- Л.:Искусство, 1987. ББК 85.443(2)7 С22)


Petit extrait d'une lettre de Vakhantangov (jeune metteur en scène russe dans les années 20, disciple de Stanislavski et grand admirateur de Meyerhold) à propos de ce dernier, en 1921:

Je pense à Meyerhold. Quel metteur en scène génial, le plus grand qui ait existé, le plus grand qui soit! Chacune de ses mises en scène renouvelle le théâtre. Chacune d'elles pourrait être la source de tout un courant...

Je sais que l'histoire situera Meyerhold au-dessus de Stanislavski, car là où celui-ci a donné à la société russe deux décennies de théâtre (et encore pas à toute la société, uniquement à la bourgeoisie et aux intellectuels), Meyerhold a donné ses racines aux théâtres de l'avenir.

Et l'avenir le lui rendra. Meyerhold est plus grand que Reinhardt, plus grand que Fuchs, plus grand que Craig et Appia...


Bon. C'est un peu pompeux... mais il ne m'en faut pas beaucoup, alors que je recevrai (j'ai reçu la confirmation hier matin!) dans quelques jours les quatre tomes des écrits de Meyerhold, pour penser la même chose!

Mais en même temps, s'il n'y avait eu effacement - au sens littéral du terme - de Meyerhold entre 1940 et le début des années 80 (avec une réhabilitation partielle en 1955), peut-être celui-ci aurait-il une place aussi grande voire aussi mythique que Stanislavski... Nous ne le saurons jamais.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: