jeudi 10 juin 2010

Entre l'espace dramatique et l'espace scénique...



Il existe différents types d'espace lorsqu'il est question de théâtre. Différents types d'espaces selon l'angle avec lequel on les aborde. Différents types d'espaces qui se télescopent les uns dans les autres. En voici quatre définis par Patrice Pavis (outre l'espace dramatique qui est mentionné par le texte et l'espace scénique qui délimite l'aire de jeu) dans son Analyse des spectacles:

L'ESPACE TEXTUEL qu'il ne faut pas confondre avec l'espace dramatique (la manière dont le texte parle de l'espace), est une métaphore pour l'énonciation du texte dans l'espace-temps, pour son architecture rythmique, cette «pure configuration des chefs-d'oeuvre» dont parle Copeau. C'est la manière dont le spectateur inscrit dans l'espace sa récitation du texte.

L'ESPACE INTÉRIEUR (rien à voir avec les pièces closes!) est la représentation d'un fantasme, d'un rêve, d'un rêve éveillé suscités par la mise en scène. La scène devient un espace déréalisé susceptible de figurer les mécanismes du rêve.

L'ESPACE ERGONOMIQUE de l'acteur, à savoir son environnement de travail et de vie, comprend la dimension proxémique (relations entre les personnes), haptique (manière de toucher les autres et soi-même), kinésique (mouvement de son propre corps).

L'ESPACE DE L'INSTALLATION: il convient de décrire l'espace théâtral, en le différenciant de l'espace d'une architecture ou d'une installation, notamment en prenant en compte la présence et les déplacements des acteurs. Il faut toutefois noter que le théâtre s'installe parfois en un lieu, ou en un bâtiment, comme pour une installation et qu'il faut alors tenir compte pour comprendre le fonctionnement de son espace-temps.

Voilà. Maintenant, où suis-je?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: