lundi 13 septembre 2010

De la mauvaise foi...

Les comédiens italiens, par Watteau, 1720

Petit regard amusé, ce matin, dans le charmant recueil Petit lexique amoureux du théâtre par Philippe Torreton, publié aux éditions Stock en 2009... pour y trouver une description du comédien, enfin, de sa mauvaise foi avec toute l'ironie (et pourtant l'amour!) qu'il porte envers le milieu. (Pour le bien de la cause, je rappelle que ce monsieur est sociétaire à la Comédie-Française... ou l'a été...?). À la lecture, il est possible de se reconnaître à chaque phrase... ou pire! de reconnaître des camarades! À croire que le comédien (dommage qu'il n'y ait pas d'article sur les agissements du metteur en scène!) est partout pareil...

M comme Mauvaise foi

La mauvaise foi est totalement absente chez les acteurs car ils arrivent toujours à l'heure, ils savent toujours leurs textes, sont toujours satisfaits de la loge qu'on leur a attribuée, les horaires de répétition leur conviennent toujours et ils n'ont jamais de rendez-vous importants pendant celles-ci. Les acteurs sont toujours en pleine forme pour travailler car ils prévoient toujours de se coucher tôt en vue des répétitions du lendemain. Les acteurs cherchent toujours à bien comprendre ce que leur demande le metteur en scène et s'échinent à le faire rapidement et bien. Les acteurs sont toujours satisfaits de la traduction ou de l'adaptation choisie par le metteur en scène, ils ne vont jamais voir ailleurs si c'est mieux. Les acteurs trouvent leurs costumes superbes et s'en trouvent très contents dès les premiers essayages. Ils écoutent toujours les notes du metteur en scène et prennent acte de ce qu'on leur dit sans faire de commentaires... Pourquoi dans ces conditions chercheraient-ils des excuses, feraient-ils preuve de mauvaise foi?

Et toc!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: