mardi 9 novembre 2010

Fatigues

Il y a, dans ce beau milieu, une fâcheuse propension à se draper dans les superlatifs qualitatifs flattant qui un ami, qui un employeur potentiel...

Il y a, dans ce beau milieu, une fâcheuse propension à se comparer, se mesurer à l'aulne de ses propres critères... la médisance et l'hypocrisie devenant la principale arme pour sinon se remonter, du moins abaisser l'adversaire..

Il y a, dans ce beau milieu, une fâcheuse propension à se vexer, se contrarier, se froisser, s'indisposer, se mortifier, s'offusquer se replier sur soi... tout en tentant de ménager et la chèvre et le chou...

Il y a, dans ce beau milieu, une fâcheuse propension à se draper dans le rôle de victime, de martyr socio-économique, de souffre-douleur...

Oui, il y a beaucoup d'irritants...


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: