mardi 9 novembre 2010

Un jeu nécessaire

Saint Thomas d'Aquin

Alors que les pères de l'Église se répandaient de tout leur fiel contre le théâtre (voir , et ) pour sombrer dans le spectacle de leur propre égocratie... d'autres, au fil du temps, ce sont avérés moins obtus et plus ouvert à ce jeu de l'homme par l'homme.

Voici ce qu'en dit Saint Thomas (1225-1274), un théologien (dans un extrait publié dans la brique L'art du théâtre d'Odette Aslan):

Le jeu est nécessaire au commerce de la vie humaine: or, tout ce qui est utile au commerce humain peut justifier un métier; le métier des histrions, fondé pour la consolation des hommes, n'est donc pas en soi-même interdit, et ils ne sont pas en état de péché, pourvu qu'ils jouent avec modération, c'est-à-dire sans recourir dans leur jeu à des commerces et des affaires illicites; d'où il s'ensuit que ceux qui les rétribuent raisonnablement ne pèchent point, mais qu'ils agissent avec justice en attribuant une rémunération à leur travail.

Et voici que nos pauvres âmes d'histrions sont sauvées... promesse de Saint Thomas (qui n'est pas - dommage.. car l'ironie aurait été trop belle! - celui qui doute et qui fait proverbe)...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: