mercredi 7 septembre 2011

Les dessous des sorties théâtrales...

Le Petit Journal illustré du 9 juillet 1911

À quelques heures du départ pour Mont-Laurier (d'où j'écrirai pour la prochaine semaine dans une longue variation sur le même thème...) - pour la première des sorties de La Défonce - je propose ici la définition caustique d'une «Tournée» par Philippe Torreton dans son Petit lexique amoureux du théâtre:

Tournée: [...] C'est là que se vérifie l'harmonie d'une troupe, car c'est en tournée que finalement les acteurs se rencontrent et se révèlent véritablement.

Prendre le train ensemble.
Prendre l'avion ensemble.
Dîner ensemble.
Rentrer à l'hôtel ensemble.
Petit-déjeuner ensemble.

C'est là que l'on constate qu'Untel n'a jamais offert un verre, ni quoi que ce soit d'autre à quelqu'un, et, pour le coup, vous comprenez mieux son autarcie scénique, que tel autre n'est jamais content de sa chambre, qu'un autre tel est toujours malade, que, bizarrement on attend toujours la même personne quels que soient l'heure du jour et de la nuit, l'endroit où l'on se trouve.

Vous constaterez la solitude de certains, les vieux problèmes d'alcool d'un autre, la difficulté de vie [...]. Ceux qui ne vont pas au restaurant, ou rarement, se contentent de boire une bière en regardant les autres dévorer leurs défraiements sauce moutarde. Les problèmes de garde d'enfants. [...]

[...] La tournée vous transforme en inspecteur d'un guide Michelin spécial théâtre où l'Art de recevoir la troupe, la qualité du public, le confort des loges, la circulation en coulisse, le rapport scène-salle, le pot après la représentation, le petit mot du directeur, tout cela et bien d'autres choses encore se retrouvent consignés dans vos pages fines, étoilées ou non.

[...] Ce n'est pas une question de chocolats dans les loges, ni de fleurs, cela commence par votre équipe technique qui, en général, arrive avant vous dans les lieux pour monter le décor. Ce sont eux qui étrennent la qualité de l'accueil. Lorsque nous arrivons la fleur au fusil dans l'après-midi, si leurs visages sont tendus, nerveux, fatigués, nous pouvons penser que tout n'a pas été fait pour leur faciliter la tâche: manque de personnel qualifié, pas de possibilité de se restaurer sur place, équipement défaillant du plateau, et qu'il en sera certainement de même pour nous. La représentation ne commence par à 20h30, mais quand la troupe investit le théâtre.


Il faudra voir, dans notre cas, ce que nous réserve cette 5ième édition du Festival International de Théâtre de Mont-Laurier...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: