dimanche 2 octobre 2011

Au théâtre, cette semaine! (du 2 au 8 octobre 2011)


Image tirée de l'ouvrage cité dans le billet d'hier.

Nouveau petit survol sur les activités théâtrales de cette nouvelle petite semaine qui débute aujourd'hui... aujourd'hui étant aussi le dernier jour du Salon du Livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean et de cette édition (quasi fantôme!) des Journées de la culture.

Jeudi à samedi - 6 au 8 octobre 2011
Petit Théâtre (UQAC), 20h

Erika Brisson termine sa maîtrise en art en présentant son projet de fin d'études (sur la présence de l'interprète), Le Bain de Jean-Luc Lagarce où elle interprète le seul rôle de la pièce (avec, cependant, une autre présence sur scène, celle du danseur Jean-Philippe Sisla), dans une mise en scène d'Élaine Juteau. Le Bain, c'est le récit d'un adieu à l'être cher qui se meurt.

Jeudi - 6 octobre 2011
Salle Pierrette-Gaudreault (Jonq.), 20h

La Rubrique reçoit Au champ de mars, une production du Théâtre de la Manufacture sur un texte de Pierre-Michel Tremblay et une mise en scène de Michel Monty. Éric, un jeune soldat de retour d’Afghanistan, est en état de choc post-traumatique. Il consulte une psychiatre, Rachel, qui souffre pour sa part de fatigue de compassion. Pour se changer les idées, elle s’inscrit à un cours de clarinette et découvre que son professeur est un extrémiste pacifiste. Rachel met Éric en contact avec Marco, un réalisateur de films à succès en burn-out qui rêve de faire un grand film de guerre en s’inspirant de l’histoire d’Éric. Et puis, il y a aussi un certain sergent, plutôt envahissant, qui s’immisce dans la vie d’Éric quand bon lui semble... Ce résumé omet un détail important: il s'agit là d'une comédie satirique comme ce Tremblay peut le faire.

Vendredi - 7 octobre 2011
Théâtre Palace (Arvida), 20h

Diffusion Saguenay reçoit (et offre à un coût d'entrée de 44$...) Motel des Brumes: Dans le brouillard marin du Bas-St-Laurent, une légende fait son chemin. On raconte que d’étranges phénomènes se produisent dans un motel niché sur le bord d’une falaise. Dans les embruns du fleuve surgissent des ombres, on y entend des voix. Préparez-vous à entrer dans un monde fantastique, un endroit où tout peut arriver, où les objets disparaissent sous vos yeux, où d’étranges personnages font leur apparition. Préparez-vous à entrer dans de nouvelles dimensions, du jamais vu au théâtre, là où se mélangent humour et émotion, avec une touche spectaculaire de magie. Préparez-vous à entrer au seul et unique Motel des Brumes. Il s'agit là, si je me fie à mes recherches, d'une production du Théâtre de l'hirondelle sur un texte de Jacques Diamant et une mise en scène d'André Robitaille (avec, notamment, Pauline Martin).
___________________________________________

Selon mes connaissances, c'est tout. Mais si jamais j'oublie quelque chose, on peut le faire savoir via les commentaires.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: