lundi 31 décembre 2012

Sur nos scènes (et dans le milieu) en 2012!


Et on poursuit au chapitre du bilan de l'année qui s'achève... avec des remarques qui me sont significatives...

2012, c'est... si on se fie au billet précédent, une année somme toute occupée (sans toutefois être plus ou moins intense que les années antérieures) avec près d'une trentaine de productions locales (incluant les productions universitaires)... sans compter les reprises de même que les spectacles invités...

2012, c'est... un début d'année stimulant alors que me sont accordées deux charges de cours (Dramaturgie et mise en scène et Atelier de production). Malheureusement, le plaisir sera assombri par tous les événements du printemps érable...Un coït interrompu.

2012, c'est... le fameux voyage à Lyon, piloté par les Têtes Heureuses, qui mènera les huit compagnies professionnelles de la région à se donner en spectacle principalement au Théâtre des Asphodèles et au Théâtre des Marronniers. Le but premier de cette expérience a-t-il été atteint? Je ne saurais le dire... Par contre, ce voyage a assurément permis de resserrer des liens entre les artisans du milieu et avec ceux de la ville de la gastronomie!

2012, c'est... la fin de l'édition régionale du Voir pour laquelle j'écrivais, depuis 2010, la plupart des articles touchant au théâtre... Quelques jours plus tard, sous l'impulsion de Joël Martel et Marielle Couture (qui finiront l'année par leur entrée au Progrès du Saguenay), était lancé le site Mauvaises Herbes pour pallier à l'espace laissé vacant.

2012, c'est... l'élection du PQ (et tout ce qui vient avec)... avec, éventuellement, une incidence (espérons-la positive) sur le milieu culturel... Pour le moment, c'est le calme plat.

2012, c'est... l'année (la dernière?) du Festival International des Arts de la Marionnette à Saguenay qui réunit, dans la ville, des dizaines de spectacles venus des quatre coins du monde. Mes coups de coeur (parmi les spectacles que j'ai vu) vont à Nosferatu du Bob Théâtre et Joseph la tache du NTE. C'est aussi, en fin d'année, l'inquiétante annonce de la mise en faillite de l'organisme...

2012, c'est... le lancement du dépliant promotionnel concerté, Le SLSJ, Zone de jeux et de création qui découle d'une décision prise lors du second Forum sur le théâtre tenu en juin.

2012, c'est... théoriquement, l'année de la rénovation de l'Auditorium-Dufour qui verra son nom être remplacé par celui contesté (et contestable!) de Théâtre Banque Nationale.

2012, c'est... je dirais, l'année qui a vu le Collectif Les Poulpes (Anick Martel, Elaine Juteau, Maude Cournoyer, Andrée-Anne Giguere) se consolider et prendre de plus en plus d'espace.

2012, c'est... enfin, une augmentation des effectifs de théâtreux de la région par la naissance de plusieurs petits bébés qui connaîtront assurément la joie d'avoir des parents sur les planches! Félicitations aux Pierre Tremblay, Marie-Noëlle Lapointe, Erika Brisson, Maude Cournoyer, Martin Giguère et leur conjoint(e)... le cas échéant!

Mais 2012, c'est aussi... dans un registre beaucoup plus personnel, ma première véritable incursion sur scène avec la dernière production du CRI, Petites morts et autres contrariétés... Y en aura-t-il d'autres? Je l'ignore... car malgré tout le plaisir que j'ai pu avoir, il serait faux de dire que j'ai eu la piqûre!

Voilà. Si j'oublie un événement digne de mention, il est possible de l'ajouter par le biais des commentaires! La table est maintenant mise pour débuter l'année 2013!


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: