dimanche 12 janvier 2020

"Phèdre", par Taïrov

De toutes les pièces que j'ai lues, Phèdre reste ma préférée. Et toutes les productions de ce chef-d'œuvre m'intéressent.

Mais s'il en est une qui m'a toujours fascinée, c'est celle d'Alexandre Taïrov (par ailleurs rival parfois mesquin de Meyerhold), du Théâtre Kamerny, en Russie, en 1922.

Le personnage principal est alors porté par la très grande Alisa Koonen, son épouse.

Tout - absolument tout! - de cette production (que je ne connais qu'en photo) a une force d'expression scénique, une magnificience, une puissance.

En voici quelques unes, dans un petit vidéo russe:


Aucun commentaire: