mercredi 12 février 2020

Une autre montée de lait épiscopale...

Oh. Il y avait longtemps que je ne m'étais pas donné le plaisir de publier une autre fronde ecclésiastique contre le théâtre! Je remédie à cette longue trêve pour ressortir  des souvenirs (et de la BaNQ) une autre montée de lait épiscopale. Cette fois, elle est tirée de l'édition du 3 décembre 1886 du Journal des Trois-Rivières:


Ainsi, pas de théâtres immoraux... et pas de glissoires publiques! Tiens donc. Mais surtout, quelle belle ingérence dans les affaires de la municipalité. L'homme d'Église qui s'accorde ces droits (divins) devrait être, si je me fie au site web du Diocèse des Trois-Rivières, son second évêque, Monseigneur Louis-François Riché-Laflèche:


Il était, selon Wikipédia, le chef des ultramontains, à l'instar de son collègue, Monseigneur Bourget (l'une des vedettes incontestées de ce blogue!). C'est donc dire qu'il n'avait pas le théâtre en odeur de sainteté...

Aucun commentaire: