dimanche 15 mars 2020

Un extrait (thématique!) de ma pièce EMPIRE...


Gravure sur bois d’après un dessin d’Alfred Rethel de 1847.


Du quartier maudit s'est élevée une émanation malsaine
Une couche délétère 
Implacable

Létale

Un brouillard de germes 

D'est en ouest 
Du nord au sud

Un fléau foudroyant

Une contagion 
Presque visible tant son effet fut fulgurant
Ses conséquences funestes

Dans l'enceinte des fortifications l'air s'est vite surchargé

Des litres de chaux vives furent déversés sur le charnier
Tentatives d'aseptisation

Mais les enfants de la Cité succombèrent 
Les uns après les autres
Tous

Les médecins
Les apothicaires 
Les guérisseurs
Même les charlatans
Tous épuisèrent leur érudition en cataplasmes
En comprimés
En sangsues 
En vain

C'est là un des points tournants du récit qui entraîne inexorablement le Peuple et la Cité vers leur déclin, leur chute. À coup de décrets. Je pourrais me targuer d'être visionnaire... mais non. Ce passage a été écrit à l'été 2018, en référence à une épidémie d'Ebola qui faisait les manchettes. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: