vendredi 29 mai 2020

Dans le chariot de Thespis

Timbre grec de 1966, commémorant le 2 500e anniversaire du théâtre (!)

Il y a quelques jours, j'ai fait référence, dans un billet portant sur l'origine possiblement égyptienne du théâtre (ici), disant qu'elle était occultée par le l'histoire grecque qui attribue cette fondation à un homme: Thespis.

Qu'en est-il alors de la version officielle?

Voici ce qu'en dit Léon Moussinac dans Le Théâtre - des origines à nos jours (la référence complète se trouve dans le billet que je viens de citer):

Il est de tradition d'attribuer à Thespis, venu d'Icarie vers le milieu du VIe siècle et arrivé à Athènes avec un chariot transportant ses accessoires (chariot qui lui servait le plus souvent de scène), les premières formes réelles du théâtre.  C'est que Thespis était vite devenu populaire dans les villes où il s'était produit et que sa réputation fut bientôt telle dans toute l'Attique qu'on fut obligé de le faire participer au programme des fêtes du concours de tragédie qu'avaient inauguré les Grandes Dionysies.

Au choeur, enrichi d'éléments divers, Thespis aurait ajouté, dans les intervalles du chant, des parties accessoires qui se distinguaient par l'intervention d'un mètre différent. Ce faisant, Thespis aurait substitué un acteur véritable à l'improvisateur qui remplissait précédemment ce rôle de façon nécessairement un peu hasardeuse. Dès lors, ces chants à une voix (monodies) ont pris le nom d'épisodes; ceux-ci ont constitué par la suite la partie essentielle de la tragédie. On prête encore à Thespis d'avoir substitué au masque primitif, le plus souvent taillé grossièrement dans une écorce, un masques de chiffons et de stuc peint, donnant aux personnages représentés non plus des traits monstrueux, mais une expression noble. Ainsi une telle traduction de la figure humaine aurait-elle contribué au passage du divin à l'humain dans la tragédie. 

Wikipédia (ici) y va d'autres détails: Thespis serait né vers 566 avant J.C et serait monté pour la première fois sur la scène en 534 avant J.C. (probablement le 23 novembre... quelle précision!)... 

Mais après toutes mes petites recherches, je reviens encore une fois vers le Dictionnaire encyclopédique du théâtre de Michel Corvin qui me semble encore le plus complet, le clair:

THESPIS (près de Marathon, Grèce, VIe siècle av.J.-C.). Tous les documents s'accordent à reconnaître en ce personnage qui débute dans la carrière vers 560 av. J.-C., l'inventeur de la tragédie grecque. C'est lui qui, le premier, a l'idée de donner un «répondant» (hypocritès) au choeur, créant ainsi l'amorce du dialogue dramatique. C'est lui également qui, le premier, introduit la fiction dramatique empruntée le plus souvent aux aventures des héros de la mythologie. Malgré les réticences de Solon, les représentations que donne Thespis dans les campagnes, au cours des fêtes dyonisiaques, avec pour seul équipement son chariot ambulant qui lui sert de scène, connaissent un vif succès. Le nouveau genre est reconnu officiellement par Pisistrate qui, vers 546 av. J.-C., organise le premier concours de tragédies aux Grandes Dionysies d'Athènes. Thespis, qui assume tous les emplois de poète, acteur, metteur en scène, obtient le premier prix avec un drame qu'il a composé et interprété lui-même. Nous n'avons conservé aucune oeuvre de Thespis, mais il semble avoir été un inventeur de génie dans des domaines aussi divers que la poésie dramatique, la musique, la chorégraphie, son talent de compositeur égalant celui de l'exécutant.

Pour terminer, voici une chanson, Le Chariot de Thespis, dont le texte serait peut-être de Jacques Prévert (à partir d'un extrait du Capitaine Fracasse de Théophile Gauthier, qui reprend l'idée du chariot ambulant transportant des comédiens).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: