lundi 8 février 2021

L'avenir du théâtre canadien... par L.-O. David


Laurent-Olivier David (le père du politien Athanase David, l'arrière grand-père de François, Hélène et Charle-Philippe David, figures connues du monde politique et médiatique), politicien, journaliste et historien, avait une opinion assez tranchée (et de son époque) sur le théâtre: 

Un bon théâtre est une école de de beau langage et de bonnes manières, une source de nobles inspirations, un élément puissant de civilisation.

Un mauvais théâtre, un théâtre immoral, est une source empoisonnée de sentiments et de pensées funestes, un élément de démoralisation dont l'histoire constate les résultats déplorables.

[...]

Or, il est incontestable que c'est de nos jours le théâtre à la mode dans les centres les plus brillants mais les moins vertueux pour ne pas dire plus. C'est le fruit défendu avec toutes ses séductions les plus attrayantes, avec les tentations les plus dangereuses pour l'esprit, pour le coeur et les sens.

Je le redoute ce théâtre pour notre société; pour la conservation de nos traditions religieuses, nationales et morales. Le théâtre affine et police l'esprit, dit-on, c'est vrai, mais je préfère que notre population ait un peu moins d'esprit et plus de morale, moins d'éclat et plus de vertu.

Plus je vieillis plus je m'aperçois que le roman et théâtre moderne, ne feront pas des générations futures ce qu'étaient nos ancêtres, un peuple fort, capable de tous les dévouements, de tous les sacrifices.

Ce beau petit morceau de littérature est paru dans l'Annuaire Théâtral de 1909.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: