mercredi 13 août 2008

Répéter c'est...

Watteau : L'amour au théâtre italien. Huile sur toile. Berlin, Gemäldegalerie.

Un autre extrait tiré de l'ouvrage dirigé par Georges Banu portant sur les répétitions, le processus de création:

En répétition, «il faut laisser venir les choses - dit Jacques Lasalle -, consentir à l'avènement de l'inattendu. Il faut savoir raisonner de manière intuitive; après, on peut trouver des explications rationnelles». Parfois, ce qu'on trouve (et qu'on fixe) s'avère être quelque chose d'imprévu. C'est justement ce que Pirandello, dans son essai sur l'humour, appelait la plus-value à venir des textes littéraires, et ce que Marcel Duchamp a défini comme le coefficient d'art personnel contenu dans une oeuvre. Il s'agit de la différence entre l'intention de l'artiste et sa réalisation, entre ce qu'il avait projeté de réaliser et ce qu'il a réalisé, entre ce qui est exprimé mais projeté et ce qui est exprimé intentionnellement.

Les Répétitions, p.328



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous avez un commentaire à faire, ça peut se passer ici: